Les allergies alimentaires en garderie

En garderie ou en service de garde, plusieurs enfants peuvent être sensibles à certains aliments en développant des symptômes instables ou incommodants.

Une allergie alimentaire est une réaction soudaine du système immunitaire après la consommation d’un aliment soit provoquée par un additif ou lié à un acide aminé (protéines).

Une intolérance alimentaire se développe avec le temps par une faiblesse à tolérer soit un aliment, un médicament ou par l’ajout d’un additif (gluten, nitrate, sulfate) à un menu.

L’alimentation dans une garderie et service de garde a une influence primordiale sur le développement d’un enfant. Ce dernier a besoin de repas variés, dont la qualité et la quantité est non négligeable.

Précautions à prendre pour diminuer le risque de provoquer une réaction indésirable.

1. Créer une fiche ou un dossier avec le nom de l’enfant et ses intolérances alimentaires.
2. Développez un menu avec des substituts non allergène déjà expérimentés à la maison par les parents.
3. Bien nettoyez les ustensiles, plats et comptoir avant la préparation des mets sans allergènes.
4. Cuisinez les aliments sans allergènes avant ceux du menu de la journée.
5. Le lavage des mains est important pour l’enfant comme pour la personne qui sert le repas.
6. Connaitre les règles à employer si une manifestation allergène se produit chez un enfant afin d’éviter un choc anaphylactique.

Aliments les plus pointés comme cause allergène

• Les arachides, les noix et leur beurre
• Les œufs, les noisettes
• Les poissons, crustacées et mollusques
• Les produits laitiers
• Le soja, le blé

Le Guide alimentaire canadien et la pyramide présentée par l’école de médecine de Harvard ont quelques controverses.

Le guide alimentaire canadien offre quatre catégories d’aliments à manger en ordre décroissant.
1. Les fruits et les légumes
2. Les céréales
3. Le lait et ses substituts
4. Les viandes, poissons, œufs

Les critiques des nutritionnistes portent sur le manque d’oméga 3, pas assez de précision pour les gras trans, les céréales raffinées et le sucre ajouté aux boissons et aux plats préparés.

Par contre, l’école de médecine de Harvard préconise
1. L’exercice physique à la base de sa pyramide,
2. Les fruits, les légumes, les huiles, les grains entiers et les gras santé sur le deuxième pallier.
3. Les noix, le tofu, les fèves, le poulet, les œufs et le poisson sur la troisième marche.
4. La viande, le riz blanc, les pâtes, le beurre, le pain blanc, les boissons sucrées et l’ajout de sel vienne en dernier.

Pour moi, je préfère ce dernier, car il propose des solutions plus éclairées et des dénouements plus faciles pour éviter les problèmes d’allergie ou d’intolérance alimentaire et éviter la prise de poids chez l’enfant.
Actuellement l’augmentation de produits bios, locaux, et de saison indique une détermination plus grande des familles à consommer santé.

Jeter un coup d’œil sur l’alimentation d’un autre continent permet d’améliorer votre vision occidentale et ses problèmes nutritionnels.

Les trois piliers de l’alimentation en Orient

1. L’observation des saisons et du climat permet de consommer des aliments frais.
2. La diversité et la qualité sont deux valeurs ajoutées pour consommer la plus grande quantité de nutriments nécessaire à une bonne santé.
3. La présentation avec de petits plats où la variété des couleurs et des saveurs a été élaborée comme un ajout donne du plaisir et de l’appétit.
Volet psychologique
Une allergie ou une intolérance peut aussi avoir un volet psychologique
Par exemples
• Attirer l’attention pour un manque affectif ou de reconnaissance
• Une frustration après une dispute ou un traumatisme relationnel
• Une impatience marquée par des attentes non réalisables


« L’alimentation est une mélodie que l’on déguste par la bouche” G.Rossini (1792-1868).