Tout savoir sur l’e-liquide

Une cigarette électronique est une alternative moins nocive à ceux qui ont encore du mal à arrêter définitivement de fumer. La sensation de fumer donnée par l’e-cigarette résulte de l’évaporation de l’e-liquide qu’il contient.

Focus sur les e-liquides

Les e-liquides sont ces recharges de liquides utilisées avec les cigarettes électroniques. Ce sont ces substances qui permettent à l’atomiseur de l’e cigarette d’engendrer de la vapeur. Les principaux composants de l’e liquide sont la glycérine végétale et le propylène Glycol. Ces substances servent à produire de la vapeur. Ils sont entièrement inoffensifs. Les fabricants d’e liquide les préfèrent en raison de leur faculté à se vaporiser à basse température. Cette vapeur formée donne une illusion de fumée de cigarette, effet recherché par les adeptes du tabac. À ces deux produits s’ajoutent l’eau et l’alcool. Ces deux composants servent principalement à fluidifier les mélanges. D’une manière générale, la proportion maximale d’eau et d’alcool dans les e-liquide n’excède pas 5 %. L’arôme est un autre composant de l’e-liquide. Ils ne sont là que pour une raison de goût, puisqu’elles sont responsables de la saveur de la vapeur. Dans le but de répondre au goût de chacun, les fabricants d(e-liquides usent de différentes sortes d’aromes. Il y en a ceux qui reproduisent à merveille la saveur du tabac, mais d’autres apporteront une touche exotique à la cigarette électronique. Certains e-liquides contiennent également de la nicotine liquide qui est extraite des feuilles de tabac.

Est-il possible d’estimer sa consommation en e-liquide ?

Tout comme les fumeurs traditionnels tirent sur leurs cigarettes, les adeptes de la version électronique usent de leur e-liquide. La consommation dépend ainsi de la fréquence d’utilisation des vapoteurs. D’une manière générale, une personne qui avait l’habitude de consommer un paquet de cigarettes par jour utilisera en moyenne, une fiole d’e liquide de 10 ml pendant environ 5 à 6 jours. Encore une fois, ce n’est là qu’une estimation. En effet, la durée de l’e-liquide dépend en grande partie de la manière dont l’utilisateur de la cigarette électronique vapote. Ainsi, une personne qui prend de longues inspirations fréquemment ne consomme pas autant d’e-liquide qu’une personne qui se contente de petites bouffées de temps en temps. Par ailleurs, le volume d’e-liquide consommé dépend également du type de cartouche utilisé par le vapoteur. Malgré cela, il y a une manière de mesurer à peu près sa réelle consommation : deux gouttes d’e-liquides créent le même nombre de bouffées faites avec une cigarette classique.

Quel type de cartouche choisir ?

L’alimentation de la cigarette électronique peut se faire de différentes manières. Les cartouches à bourres, de simples tubes avec une bourre synthétique sont capables de contenir 12 gouttes d’e-liquide, soit l’équivalent de 6 cigarettes classiques. Cette cartouche est rechargeable, mais elle nécessite un entretien régulier. L’embout drip tip remplace la cartouche sur un atomiseur. Il s’agit d’un embout en nylon ou en métal qui permet à l’utilisateur de vapoter en mettant directement deux à trois gouttes de liquides sur l’atomisateur. À ce drip tip, il n’est pas possible de stocker de l’e-liquide dans sa cigarette électronique. Pour les grands consommateurs ou ceux qui aiment avoir des réserves, il y a les cartouches tank capables de contenir jusqu’à 1,5 ml de liquide. Ce qui correspond à peu près à un paquet de cigarettes classiques. Contrairement au modèle à bourres, cette cartouche fonctionne sans bourre synthétique, ce qui révèle donc une saveur d’e-liquide non changée. La dernière manière d’injecter l’e-liquide dans la cigarette électronique est le clearomiseur. Il s’agit en même temps d’un réservoir et d’un atomiseur. Il contient environ 2 ml de liquide et procure une grande autonomie à l’utilisateur. De plus, c’est lui qui restitue au mieux la saveur de l’e-liquide.

Pour en savoir plus sur l’e-liquide: http://www.mytriggers.com/e-liquide-quel-parfum-choisir/